Projet Décoration de la salle du REP au Centre de Détention de Bapaume

Depuis novembre 2021, un projet de décoration de la salle du Relais Enfants Parents du CD de Bapaume a été initié par le biais d’une collaboration entre la direction du centre de détention, l’association APRÉMIS et 5 personnes détenues.

Cette salle accueille toutes les semaines des ateliers sur la parentalité, des groupes de parole, des ateliers créatifs avec le REP de l’APRÉMIS. Les parents détenus ont sollicité l’aide de l’APRÉMIS et de la cellule activités du centre de détention afin de relooker cette salle.

Dans le cadre du soutien à la parentalité et du soutien à la relation enfant-parent, il s’agit d’améliorer les conditions d’accueil des visites enfants/parents au parloir en présence d’un tiers, d’offrir un cadre propice à la rencontre, de créer un décor, de favoriser la participation des parents. Ce projet a proposé un cadre de réflexion et de travail participatif et collaboratif. Apporter à cette salle un décor chaleureux permettra de procurer une sensation agréable aux personnes qui la fréquenteront et l’utiliseront. Il était important pour les parents détenus de pouvoir accueillir leurs enfants dans une jolie salle.

L’implication et la participation des parents est un élément important de valorisation du rôle des parents. C’est pourquoi, le décor a été co-construit avec les parents. 2 journées, entre le 3 novembre et le 15 décembre 2021, ont été consacrées à la réflexion et à la création avec les parents du plan de mise en beauté de la salle parloir REP. Les intervenantes REP ont eu pour fonction de faciliter l’émergence d’idées et d’animer ces temps de créativité. Elles ont fourni aux parents des supports (photos de magasines de décoration) qui ont aidé à l’émergence des idées et favorisé les échanges pour permettre aux parents d’exprimer leurs attentes.

Après un temps de recherches en décoration, et l’aide d’une intervenante en arts plastiques pour les conseiller sur le choix des couleurs et des formes, ainsi que sur la réalisation d’une maquette, les artistes ont réalisé cette décoration du 15 au 17 mars 2022. La maquette a été projetée sur le mur afin de dessiner les contours des éléments avant de les mettre en couleur. Durant ces 3 journées, les parents détenus encadrés par le binôme d’intervenants REP (éducatrice spécialisée et bénévole) se sont pleinement investis pour réaliser la décoration de la salle parloir REP. Les parents détenus (2 mères et 3 pères) ont toujours été soucieux du soin et de la qualité à apporter dans la réalisation des tâches.

 

 

 

La nouvelle salle a été inaugurée le 21 mars 2022 en présence de la direction de l’établissement pénitentiaire et de la cellule d’activités.

(Lire l’article paru sur l’intranet de la DRSP de Lille : Intranet Justice _ drsp-lille _ Remise en beauté de la salle de REP du CD de Bapaume)

La participation des parents est au cœur du projet. Ils ont été ponctuels, assidus. Ils se sont engagés pleinement dans ce projet. Ils se sont sentis valorisés et leurs discours sont convergents lors de l’évaluation : une bonne ambiance, de la convivialité, du respect, du plaisir, de la fierté…

 

« Je suis fier d’avoir participé.
Merci de m’avoir sélectionné !
Même si ça n’avait pas été mixte, ça m’intéressait.
Mais la mixité a apporté quelque chose en plus…
J’ai pris vraiment plaisir à faire la décoration de cette salle et j’ai laissé pour empreinte ».

 

« C’est très important de voir l’aboutissement, le résultat.
Il y avait une très bonne ambiance. On a partagé des idées.
On n’a pas été d’accord sur tout mais on a trouvé des accords.
Je suis contente de laisser une trace de mon passage ici !
C’est maintenant un endroit beau pour tous ceux qui viendront après.
Espérons que les prochaines directions continueront dans cette direction. »

 

« Ma petite fille a 22 mois. L’activité de (l’atelier parentalité création manuelle) m’a permis de lui faire des petits cadeaux et ça m’a donné envie de faire ce projet.
J’ai pu offrir mon temps. Je suis fier.
On a été reçu agréablement. On a travaillé avec le sourire.
Ça nous a fait sortir de la détention.
On a eu tout à disposition au niveau du matériel, plus que je croyais.
Tout le monde a mis du sien. C’est vraiment un bon moment.
Merci de m’avoir sélectionné !
Tout le monde était complémentaire ».

 

« Ça m’a plu. On a fait du bon travail
Quand on est qu’entre femmes ce n’est pas pareil.
Il y avait une bonne entente.
Ça va me faire plaisir de voir mes enfants ici.
Merci de m’avoir sélectionnée !
Ça manquait de musique… ».

 

« J’ai beaucoup de fierté d’avoir participé. Je ne suis pas peintre à la base !
Il y avait une super ambiance, On voulait que ça continue. Avec la mixité c’est mieux.
Chacun a pu échanger, dire ce qu’il pensait, donner des idées. Malgré les difficultés on a réussi à trouver des solutions.
On pourrait faire des dons pour faire autre chose ; pourquoi ne pas demander aux détenus ?
C’est un super moment ».