Opportunités de poste

Les ACI assurent l’accueil, l’embauche et la mise au travail de leurs salariés. Ils organisent également leur suivi, leur accompagnement, leur encadrement technique et leur formation.

L’embauche est ouverte :

aux demandeurs d’emploi de longue durée,
aux bénéficiaires des minima sociaux (RSA, ASS…),
aux personnes prises en charge au titre de l’aide sociale,
aux jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté,
inscrits à Pole Emploi.

Conditions de travail

Les salariés sont embauchés dans le cadre d’un Contrat à Durée Déterminée d’Insertion.
Il s’agit de personnes au chômage et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières.

Durée du contrat

Le CDDI est signé pour une durée minimale de 4 mois renouvelables, dans la limite d’une durée totale de 2 ans.
Il peut toutefois être renouvelé au-delà de 2 ans dans les 2 cas suivants :

  • pour permettre d’achever une action de formation professionnelle en cours de réalisation à l’échéance du contrat,
  • ou pour favoriser l’insertion d’un salarié âgé d’au moins 50 ans ou d’une personne reconnue travailleur handicapés (la prolongation étant accordée par Pôle emploi après examen de la situation du salarié).

Temps de travail

La durée minimale de travail du salarié est fixée à 20 heures par semaine.
Elle peut varier sur tout ou partie de la période couverte par le contrat, sans dépasser 35 heures.
À savoir : les salariés peuvent, durant leur contrat, bénéficier d’une période d’immersion chez un autre employeur.

Suspension ou rupture du contrat

Le CDDI peut être suspendu, à la demande du salarié, afin de lui permettre :

  • d’effectuer une évaluation en milieu de travail prescrite par Pôle emploi ou une action concourant à son insertion professionnelle (sous réserve d’obtenir l’accord de son employeur),
  • d’accomplir une période d’essai liée à une offre d’emploi visant une embauche en CDI ou en CDD d’au moins 6 mois.

En cas d’embauche à l’issue de cette évaluation en milieu de travail ou de cette période d’essai, le CDDI est rompu immédiatement (pas de préavis). Dans ces conditions, au regard des droits à l’assurance-chômage, la rupture est considérée comme une démission légitime.

association APREMIS